liens amis - contact
La presse

La presse

La presse




Anne-Marie Paquotte : "Peut-on encore surprendre en reprenant du Brassens ?
Oui ! prouve Joel Favreau qui tint douze ans durant la deuxième guitare à l’ombre du manche du maître.

Aiguillonné avec rudesse par Le Forestier ("écoute, tu nous emmerdes avec ta deuxième guitare. Est-ce que tu vas te décider à chanter ?"), Favreau, qui a déjà publié ses propres chansons, ose enfin chanter Brassens.

Et c’est superbe : la voix est chaude et bien timbrée, l’articulation exemplaire. La guitare alerte et l’accordéon qui lui répond, celui de Jean-Jacques Franchin, rendent ensemble justice à une musicalité que les po-pom po-pom de la version d’origine réduisaient au minimalisme : et c’est enthousiasmant".

Bruno Pfeiffer : "Ses spectacles s’achèvent dans un enthousiasme ému, car il invite les spectateurs à reprendre avec lui les morceaux. Personne ne s’en prive et, miracle, les paroles reviennent aux lèvres de tous. Quelle félicité de s’inviter à la fête de cette œuvre inouïe".
Maxime Le Forestier : "Brassens, Joel le connaît musicalement de l’intérieur".

Pierre Desproges : "Les chansons de Brassens sont un vaccin contre la connerie, mais il faut pas mal de rappels".

    Le sourire du chat . 2 allée des tilleuls . 41270 boursay . +33 (0)6 12 90 56 40
Biographie - Boutique - Spectacles - Stage guitare - Scolaires - Discographie - Bonus - Calendrier -
Forum - Actualités - contact